Affaire DSK

Je me suis levé ce lundi matin avec l’envie irrépressible de me remplir la panse. Ne trouvant rien qui ne méritait d’être avalé, j’allume en désespoir de cause ma télé. Très vite j’attrape la télécommande, et tapote le numéro 15 correspondant au canal de BFM TV. J’assiste une énième fois à une émission « spéciale », DSK. Rien de mieux pour mettre du bon pied… J’entends des choses et d’autres se dire au sujet de cette sombre affaire. Au bout d’une quinzaine de minutes je commence à en avoir un peu marre, du coup je monte dans ma chambre. J’allume l’ordi, je me connecte sur ma boite mail. Patatras j’apprends effaré que DSK est soupçonné de viol, de séquestration…. Sur ce, un peu maso je vais faire un tour, juste pour tâter le terrain, sur le site du monde. Là pareil, même rengaine. DSK, DSK, DSK. Comme si cela ne suffisait pas, en descendant je remarque la Provence négligemment posé sur la table de la cuisine qui titre : « DSK, la chute » ou quelque chose dans le genre.  

Soudain, il se fait 13h. Toujours pas rassasié, je décide de me taper un Pernault : chose que je ne m’inflige pas tous les jours. Là, toujours le même topo. Puis je tombe sur un reportage qui montrait les réactions d’autres Européens. Entre les « honte pour l’humanité » d’un italien pourfendeur de la perversité qui sonne comme un foutage de gueule au « l’image de la France est ternit » d’un espagnol pur sang, tout y passe. Mon père en rajoute une couche, expliquant pourquoi il est certain que c’est un complot et ma mère pas en reste, nous détaille scrupuleusement les raisons pour lesquels elle est convaincu que DSK est un dangereux psychopathe pervers.

Entre complot et perversion mon cœur ne balance pas.

Au jour d’aujourd’hui, le seul reproche que l’on peut faire à DSK de faire l’objet de soupçon (mauvaise impression sans preuves réelles). C’est pas moi qui le dit mais le Larousse.

Au jour d’aujourd’hui il n’a pas encore été entendu par le tribunal chargé de faire la vérité, toute la vérité, rien que la vérité, alors ne confondont pas vitesse et précipitation.

Au jour d’aujourd’hui personne n’est en mesure d’assurer quoi que se soit. Chacun peut bien y aller de son pronostic mais nul ne peut voir sa théorie être validé.

Pour le moment DSK est présumé innocent. Rien de plus, rien de moins.

De deux choses l’une soit cette histoire est inventée de toute pièce et ce qui lui arrive est dégueulasse, abject soit elle est bien réelle, et il faut que ce fumier de technocrate ripoux enivrer de sa propre puissance et de son pouvoir paye l’addition.

« Tout vient à point à qui sait attendre »….



Laisser un commentaire

MIEUX-ETRE |
louis crusol |
Force-Ouvrière Cordon Elect... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Collectif sécu des quartier...
| Flowers For Zoé
| Taire les Silences....